Les risques associés au soufflage avec de l’air comprimé

Les risques associés au soufflage avec de l’air comprimé

Posté par Viktor Gustavsson

Nous n’avons pas forcément conscience que l’air peut être dangereux. L’air à son état d’origine, encore appelé « air atmosphérique », voit ses caractéristiques changer dès l’instant où il est converti en air comprimé. L’air comprimé à une pression supérieur à l’air atmosphérique ce qui implique plusieurs risques potentiels s’il n’est pas utilisé correctement.


frogkick.dk1-4_1En règle générale, il existe 3 risques associés au soufflage avec de l’air comprimé. Le premier estl’aéroembolisme provoqué par de l’air comprimé introduit dans le système sanguin. Cela peut arriver 
si l’opérateur se souffle avec de l’air comprimé pour se nettoyer. Si la pression est trop importante ou si l’air comprimé est propulsé directement sur le corps, ce dernier peut entrer sous la peau (ce phénomène est appelé « emphysème sous-cutané ») ou dans le système sanguin. Les conséquences sont graves : l’aéroembolisme peut provoquer un arrêt cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. L’air comprimé est utilisé dans l’industrie pour des opérations de nettoyage. Il peut arriver que des opérateurs l’utilisent pour nettoyer leurs vêtements, bien que cela soit interdit dans beaucoup de sociétés. OSHA, l’autorité de santé et sécurité au travail des USA, établit des règles strictes sur ce sujet. D’après OSHA, seules les soufflettes de sécurité  <https://www.silvent.com/fr/en-quoi-pouvons-nous-vous-etre-utile/environnement-de-travail/pistolets-de-securite/> peuvent être utilisées pour l’industrie. Si cette règle n’est pas respectée, la société risque des pénalités et des amendes.

 

Man-with-helmet-earLe second risque associé au soufflage avec de l’air comprimé est la perte auditive. Souffler avec de l’air comprimé entraîne des niveaux de bruit importants, dangereux pour les opérateurs ainsi que les collaborateurs à proximité. Qu’elles soient courtes ou répétées, les opérations de soufflage peuvent être nocives et générer des lésions auditives et des acouphènes. Les lésions apparaissent progressivement et il est difficile de déterminer quand et comment ces dernières se sont développées. En France, le code du travail fixe des règles strictes sur les limites d’exposition au bruit des salariés, sur les dispositions obligatoires pour le réduire ainsi que sur la formation et la sensibilisation du personnel. En savoir plus sur la technologie qui peut vous aider.  <https://www.silvent.com/fr/la-technologie-silvent/>

 

28577569_72dpi

Le troisième risque implique des blessures oculaires et corporelles. Comme mentionné précédemment, l’air comprimé est souvent utilisé pour le nettoyage. Des poussières ou copeaux peuvent rebondir sur l’utilisateur et ainsi présenter un risque de blessure. Les blessures oculaires sont généralement les plus critiques. Nos yeux sont très sensibles et même de petites particules peuvent créer des dommages importants allant des troubles de la vision jusqu’à la cécité.

 

 

 Avec ces éléments en main, il est plus aisé de comprendre les risques liés au soufflage par air comprimé. Néanmoins, il est important d’être sensibilisé aux risques encourus afin de mettre en place les mesures de préventions nécessaires pour les éviter. 

 

Safety work_FR

 

Viktor Gustavsson

Écrit par Viktor Gustavsson

Inbound Manager